Hommage

La présence de François Hollande le 27 février dernier dans l’immeuble du Grand Orient de France constitue un événement historique pour la Franc-maçonnerie ; c’est en effet la 1ère visite d’un Président de la République en exercice au siège d’une obédience maçonnique au cours de laquelle celui-ci en a profité pour délivrer un message explicite de reconnaissance de la République à l’égard de la Franc-maçonnerie.

« Ma présence constitue une reconnaissance de ce que vous avez apporté à la République », a souligné François Hollande, avant de conclure par « La République sait ce qu’elle vous doit et vous serez toujours là pour la défendre ».

Inaugurant les commémorations du tricentenaire de la Franc-maçonnerie, le président de la République a offert aux Francs-maçons un discours politique et engagé en disant qu’il n’accepterait jamais que soit atteinte la neutralité de l’Etat et l’impartialité des fonctionnaires, notamment ceux qui concourent au service public de la Justice ou encore en affirmant que les Francs-maçons « refusent que la laïcité soit détournée par celles et ceux qui s’en servent pour stigmatiser une religion » et encore que « c’est très important de rappeler la valeur de la morale en politique, de la vérité »

Le Président a également souligné combien les Francs-maçons ont été victimes « Des dictatures…qui ont toujours su que s’élaboraient chez vous les répliques aux mesures les plus arbitraires » « De la calomnie, du fanatisme, du complotisme, qui n’a rien perdu de son actualité ».

Évoquant les agressions subies devant le siège du Grand Orient de France, le président de la République a eu ces mots forts « En voulant attaquer la Franc-maçonnerie, c’est la République qui était visée ».

A l’occasion de son discours, le Grand Maître Christophe Habas s’était élevé contre « la religion qui se mêle de politique », contre le fondamentalisme et le communautarisme, contre l’économie qui « devient une religion » pourvoyeuse de plus en plus d’inégalités et d’individualisme, contre « le populisme et le boulangisme », et ceux qui prônent une République d’exclusions avant de conclure à l’adresse de François Hollande : « Soyez ici le bienvenu au milieu des défenseurs d’une République sociale, laïque et universelle ».

Fraternité essonnienne universelle

Loge maçonnique du Grand Orient de France

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player